Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 06:23

Tu ne comprends décidément rien ! Tu ne vois pas ce que tu nous as fait ? Tu ne vois pas que la France entière est dans la rue ?

Tu étais peut-être resté sur ta petite déclaration autosatisfaite : “Désormais, quand il y a une grève en France personne ne s’en aperçoit”, qui vous faisait pouffer, toi et tes copains du Medef quand vous chipotiez du groin devant une coupe de champagne millésimé et quelques toasts au caviar. Eh bien les choses ont changé, comme tu le vois.

Peut-être pensais-tu, vraiment très naïvement alors, que tes envoyés spéciaux sur les ondes, Eric Woerth ou Laurence Parisot, qui emploient étrangement les mêmes termes, avaient la moindre chance de calmer la clameur populaire avec leur tes boniments à deux balles, du style “En période de crise, il faut être solidaire et se serrer les coudes, au lieu de descendre dans la rue”, ou alors “Si les salariés du privé ne sont pas au boulot le 29 janvier, c’est à cause des grèves dans les transports, et surtout pas parce qu’ils sont grévistes eux-mêmes“ ? On est sans doute un peu cons, mais faudrait tout de même voir à ne pas trop nous sous-estimer !

Tiens, la crise, parlons-en, de celle-là. Tu te lamentes sur le fait qu’elle t’a déjà pourri le quinquennat, qu’elle a coupé tes petites ailes au moment où tu voulais t’envoler. Mais pauvre bille, la crise, c’est toi et tes semblables qui l’ont créée ! Mais oui, c’est toi le père, mon gars, assume ! Cette crise, c’est la preuve par A+B que le capitalisme est fou, que le libéralisme n’a d’autre but que de faire monter les profits jusqu’à l’infini sans le moindre égard pour ceux qui les créent (c’est à dire essentiellement les travailleurs) et pour l’environnement dans lequel nous vivons. Tu l’as renié, le capitalisme ? Tu l’as renié, le libéralisme ? Quoi, le G20 et “la refondation du capitalisme“ ? Ouah, le foutage de gueule ! Même ton pote DSK vient de dire que rien n’avait changé depuis ton G20 ! Alors ferme ta gueule et aie au moins la décence de reconnaître ta part de responsabilité.

Ca ne t’interpelle pas de voir tous ces gueux dans la rue ? Pourtant, beaucoup d’entre nous avions voté pour toi… Faut-y être con, au passage ! On avait cru, pauvres andouilles, que tu allais t’intéresser à nos petits problèmes, à nos petits salaires, à nos petites retraites, à nos petits tracas quotidiens… Mais on a bien vu qu’il n’y a que les rupins qui t’intéressent ! En dessous d’un million d’euros, on ne compte même pas pour toi, on n’est qu’une merde, un raté ! Sauf que ça doit pourtant être 99.9% de la population, excuse du peu… Alors ton cinéma au Fouquet’s, ton yacht, tes vacances chez les milliardaires, ta Rolex et tes poules de luxe, on en a ras la casquette !  Et s’il n’y avait que ta vie privée : en politique, c’est kif-kif ! Ta première mesure a été le paquet fiscal, tellement scandaleux qu’on se demande comment on a pu laisser passer ça… Et tout ce que tu as fait depuis, faut pas croire, on a bien vu que ce n’était que pour avantager tes copains milliardaires des médias, des multinationales, des banques…

Non, nous ne sommes pas tous dans la même galère. Ou alors si, mais ce sont toi et ceux de ta clique qui tiennent le fouet, et nous qui ramons  ! (merci au syndicaliste CGT de chez PSA qui a sorti ça chez Demorand ce matin …)

Tu crois qu’on te trouve crédible, pour nous sortir de la crise ? Tu crois qu’on va se prosterner à tes petits pieds quand on te voit dépenser de nouveaux paquets de milliards d’argent public (c’est à dire qui NOUS appartient !) pour tes potes banquiers, ou alors pour tes amis “entrepreneurs”, qui se servent du prétexte de la crise pour licencier, anticipant les “plans sociaux” déjà planifiés, et ainsi atteindre les objectifs d’augmentation de productivité dictés par tes camarades actionnaires ? Tu crois qu’on va te vénérer quand dans le même temps tu rognes nos retraites (que tu voudrais qu’on repousse à 70 ans, après avoir bossé toute notre vie y compris le dimanche !), nos remboursements de sécu ou que tu supprimes nos lycées, nos bureaux de poste, nos tribunaux et nos hostos, au nom du libéralisme et de la sacro-sainte “rentabilité” ? Le même libéralisme qui fait monter les loyers au prix du caviar, tout comme les fruits, les légumes et la bidoche, alors que dans le même temps les producteurs n’arrivent même plus à vivre de leur boulot ?

Et la planète de demain que tu nous prépares, hein ? C’est bien beau de minauder devant Al Gore ou à la tribune de l’ONU ! C’est bien beau d’envoyer des écrans de fumée avec ton “Grenelle de l’environnement” ! Mais la réalité elle est là : tout ce qui t’intéresse, c’est la production, la croissance, la consommation… Les bagnoles, les autoroutes et les centrales nucléaires ! Et surtout le pognon que tes potes vont en retirer. Le voilà, ton environnement. Pendant ce temps-là les gueux se lamentent devant les tempêtes, les bobos se lamentent devant les ours blancs qui disparaissent, et tout le monde mûrit son cancer en bouffant des OGM ou des pommes avec 27 couches de pesticides.

Tu crois que ça s’est pas vu, tes atteintes à la démocratie et aux libertés ? Tu crois qu’on est tous des fachos, et qu’on trouve ça bien, d’enfermer des femmes, des enfants, des pauvres gens, dans d’infâmes et honteux centres de retention, avant de les renvoyer à leur misère dans un pays lointain? Tu crois qu’on est d’accord avec ta  façon de t’asseoir sur le résultat des référendums européens, ta volonté de nommer toi-même des directeurs de chaînes publiques à ta botte (ceux des chaînes privées le sont évidemment déjà), et de supprimer les juges d’instruction qui pourraient farfouiller dans tes petites affaires ou celles de ceux qui te sont chers ? Ta manière d’embastiller de doux rêveurs gauchistes en les traitant de “terroristes” ? Ton obsession de discréditer les organisations syndicales en les qualifiant d‘“irresponsables”, comme un écho à tes potes de TF1 qui les traitent de “preneurs d’otages” ? Tu crois que ça va passer comme ça, comme si de rien n’était ? Tu crois que c’était malin de libérer en loucedé ton pote le barbouze Marchiani en pleine période de Noël, pendant que la France est occupée à fourrer sa dinde et à racler son porte-monnaie pour acheter un GPS à la tante Ursule ? En tout cas, tout le monde va pouvoir constater que tes rodomontades sur le service minimum, c’est du flan, comme 99% de tes mesures, petit matamore des bacs à sable !

Et puis t”as pas honte de nous infliger à la télé des gros nazes comme Frédéric Lefebvre, Christine Lagarde, Brice Hortefeux, Bernard Kouchner, Rachida Dati, Xavier Darcos, Luc Châtel, Eric Besson, Roselyne Bachelot ou Bernard Laporte (liste non exhaustive) ? Tu ne croyais quand même pas qu’avec leur morgue, leur incompétence, leur veulerie, voire leur ridicule, ils allaient contribuer à ta popularité ? Ou alors les aurais-tu choisi aussi nuls pour te mettre en valeur ? Tu en es bien capable !

Fais gaffe, mon p’tit gars, une nouvelle opposition pourrait bien se lever, qui pourrait être un peu moins accommodante pour toi et tes combines !

Tu ne vois pas que même dans ton camp ils commencent à comploter dans ton dos, ceux-là même qui te léchaient si ostensiblement le fion tant que tu étais en réussite ? Méfie-toi, p’tit bonhomme ! Bientôt, ils vont faire mine de ne plus te connaître, et ils n’attendront plus que le moment de te piétiner, de te lyncher, simplement pour te piquer ta place… et faire naturellement la même politique que la tienne, car ils n’en connaissent pas d’autre et n’ont aucun intérêt à en imaginer une autre, puisque celle-ci leur réussit si bien…

Au plan international, tu as profité de la déchéance de Bush pour jouer au roi du Monde. Mais c’est fini, Obama est là maintenant, et à côté de lui tu as parfaitement l’air de ce que tu es vraiment : un petit minable sans importance, un paltoquet sans envergure qu’aimerait bien avoir l’air mais qu’a pas l’air du tout… Et puis franchement, tu crois que tu t’es grandi à fricoter ostensiblement avec Kadhafi, Bongo, Poutine, Al Assad et même Bush ? Ou à baisser ton froc devant Hu Jintao pour lui fourguer des airbus et des centrales nucléaires ?

Allez, ouste ! Du balai, on ne t’a que trop vu ! Ecoute la rue, écoute le petit peuple, entends ce troupeau de purotins qui gueule son désespoir, et retourne dans ton petit cabinet d’avocats de Neuilly ! Il se trouvera bien quelques-uns de tes anciens amis, ceux qui ont leur siège social près de chez toi, pour avoir pitié et te garantir quelques millions d’honoraires, pour te permettre de payer ton loyer, de rester propre et de continuer à faire semblant…

Plus dure sera la chute, pauvre présomptueux ! Tu ferais bien de commencer à surveiller l’agenda de Carla, à lire ses SMS en douce… Ce genre de nana, ça ne supporte pas les losers. A bon entendeur !

Partager cet article

Repost 0

commentaires