Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 05:54

Speedy Sarkozy aura mis deux semaines à virer le préfet et le directeur de la police la plus efficace de France (!). La raison ? Trop de manifestants lors de sa visite du 12 janvier à Saint-Lô et, surtout, pas assez de sympathisants. Des slogans, des sifflets et... quelques chaussures qui ont volé au dessus de la tête du petit Prince, façon bas-Bush.

 

12 janvier 2008. Le président de la République déboule à Saint-Lô pour présenter ses voeux les plus chaleureux aux personnels de l'éducation nationale. Une bourgade de 20000 habitants, parmi les moins ensoleillées et les plus arrosées de France, accessoirement préfecture de la Manche. Lors de cette visite, Nicolas Sarkozy avait souhaité un bain de foule, mais 3.000 manifestants s'étaient donné rendez-vous, et devant l'affluence, la police n'a pu exfiltrer qu'une vingtaine de sympathisants. Des salves de sifflets, quelques chaussures et autres projectiles avaient volé au passage du cortège présidentiel. Sans conséquence, puisque des hordes de CRS tenaient sagement ces contestataires à bonne distance. "Furieux, le Président avait marqué à plusieurs reprises son énervement hors caméra", note Ouest-France (voir le diaporama).

 

Virés... le préfet et le directeur de la police la plus efficace de France

Mais Nicolas Sarkozy n'arrive pas à s'y faire. Prenant pour exemple ses voyages officiels en Lybie, en Chine ou en Tunisie, au cours desquels le peuple se plait à agiter béatement drapeaux et portraits officiels, Nicolas Sarkozy veut de l'ordre, et de la reconnaissance. Coûte que coûte. Et la Police en fait les frais.

Jean Charbonniaud, préfet de la Manche, est muté et nommé "préfet hors cadre", un placard sans fenêtre. Même sanction pour Philippe Bourgade, directeur départemental de la sécurité publique de la Manche. Exit, donc, les deux hauts responsables de la Police départementale la plus... efficace de France, selon le dernier classement du Figaro, avec un taux d'élucidation de 27,4 faits par policier, le double de la moyenne nationale !

Caprice d'Etat, inacceptable et lamentable

"Je trouve parfaitement lamentable qu’on puisse utiliser un représentant de l’Etat comme si on utilisait un kleenex. C’est scandaleux. C’est une pratique d’un autre temps contreproductive d’un point de vue politique" fulmine Jean-François Legrand, sénateur UMP et président du conseil général de la Manche. Philippe Gosselin, député UMP de la Manche, n'est pas en reste : "Cette sanction est très regrettable, injuste (...) Il était très énervé d’entendre les manifestants le siffler. Il y a eu plus de monde qu’il n’en attendait à la manifestation" a-t-il déclaré.

Le préfet "n'avait pas le pouvoir d'empêcher les manifestants de siffler Nicolas Sarkozy et s'il l'avait fait, ça aurait été une atteinte grave aux libertés. C'est donc une sanction arbitraire, une nouvelle fois, le fait du prince (...) C'est exactement la même démarche que lorsqu'on a mis à la porte Dominique Rossi, le responsable de la sécurité en Corse, simplement parce qu'il y avait eu une manifestation chez Christian Clavier", a déclaré François Bayrou à l'AFP. "On est en plein caprice d'Etat (...) c'est un détournement du pouvoir républicain absolument inacceptable" a réagi pour sa part le premier vice-président de la Région Basse-Normandie, Jean Karl Deschamps (PS). "La seule cause de ce qui s'est passé à Saint-Lô, c'est la politique de l'UMP menée au niveau national. Ce n'est pas l'attitude du préfet", a-t-il ajouté.

Bonne nouvelle pour l'économie

Si à chaque fois qu'une manifestation regroupe 3.000 manifestants, un préfet et un directeur de police sont mutés... au vu des chiffres du 29 janvier, l'industrie des placards a de beaux jours devant elle !

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

Partager cet article

Repost 0

commentaires