Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 07:13
Sans doute fatigué de ne pas avoir assez travaillé ces derniers temps, Sarkozy a décidé de zapper un marronier politique de la 5ème république : la causerie du 14 juillet.

Merci à Snut

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce manque de courage patent :

- Il craignait les questions assassines de journaleux sous acide
- Il a prévu de se bourrer de petits fours et psccchiiitttt orange après le défilé et il a eu peur de roter en public

Merci à Chimulus

- Carla lui a demandé de réserver sa journée pour trouver (enfin) une opération pièces jaunes à sa mesure
- Il a prévu de partir une fois de plus en Week End prolongé pour se faire dorer la pillule en faisant croire qu'il travaille utilement.

Les français ne vont pas s'en remettre.

Merci à Laurent

Pensez vous, une Sarkoserie de moins et toute la planète est perdue. Cette heure et demie de pure démagogie télévisuelle avait son intérêt : on pouvait se payer la trogne du président qui use du lève morpion plus que de raison (le lève morpion est un marche pied qui est destiné aux apprentis menuisier pour être à la bonne hauteur en face de la machine. Chose appris par un érudit lecteur / commentateur du blog que Sarkophage remercie chaleureusement !).

Merci à Lobo

A la place, comme au bon vieux temps de l'ORTF, la télévision publique diffuse un portrait brosse à reluire du souverain. Comme on apprend à en faire à la télévision d'état de Corée du Nord.

Merci à Bar

Autant de débouchés pour des salariés en manque de débouchés professionnels si la chaîne dégraisse.

Et pour ceux qui auraient oublié le magnifique 14 juillet de l'année dernière, un dessin pour se rappeler l'essentiel. Le détail qui tue !

Merci à Placide

Comment ça vous n'avez pas encore tapé Sarkophage ? Allez, on ouvre la boite à gifles !

Partager cet article

Repost 0

commentaires