Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

20 juillet 2009 1 20 /07 /juillet /2009 05:17


20minutes s'est amusé à répertorier ces membres du gouvernement actifs sur le Web. Blogs semi-perso, fan-clubs sur Facebook, confessions express sur Twitter, les dirigeants de Sarkofrance se pensent modernes en existant sur le Web 2.0. Pourtant, le web 2.0 est un danger pour les grands qui nous gouvernent, un espace où le moindre écart est buzzé sans contrôle. A lire les confidences naïves de Laurent Wauquiez, on mesure plus facilement la distance qui existe entre lui et la réalité. Sur le Web, les dirigeants apparaissent nus.

L'explication va de soi: les réseaux sociaux exigent un minimum de sincérité personnelle, une démarche inaccessible pour qui veut contrôler son image. Résultat : nos hommes et femmes politiques se servent de ces outils comme d'une usine à dépêches, une façon de publiciser le moindre de leurs déplacements.

Nicolas Sarkozy a enjoint l'UMP de s'investir encore davantage sur le Web 2.0. La réussite de la campagne présidentielle de Barack Obama l'inspire. Sur le Web, Nicolas Sarkozy n'a aucune chance. Au mieux, il fournira davantage d'arguments à ses opposants. Grâce à sa Web TV élyséenne, aucun bon mot, aucun dérapage, aucune tartufferie ne nous échappent. Mon estimé confrère Kropotkine, qui anime La Rage Au Ventre, y trouve sa matière quotidienne.

A surfer sur les comptes de nos gouvernants, on mesure la vacuité de l'exercice. Rares sont ceux qui s'essayent à la confrontation. Twitter, Facebook ou les blogs sont pour eux des vitrines de magasins devant lesquelles les citoyens sont censés circuler sans s'exprimer trop durement. A quoi bon ?

Nathalie Kociusko-Morizet
Fonction oblige, la secrétaire d'Etat au numérique est présente sur Twitter, sur Facebook, et sur le blog de sa mairie. Elle veut la jouer sincère, provoquer les réponses à ses billets, s'afficher interactive. Samedi 11 juillet, la secrétaire d'Etat était au concert de U2, ce qui nous a valu un étonnant: "La scène du concert U2 au stade de France est juste incroyable. C est une pieuvre geante vert anis!", ou encore : "Au concert de U2 ce soir au stade de France. Any twitterer in the place?". Saur Facebook, ele a révélé sa grossesse. A-t-elle à dire quelquechose sur la précarisation du pays, toute secrétaire d'Etat à la Prospective qu'elle est ?

Benoist Apparu, secrétaire d'Etat au Logement dispose d'une page perso (il aime la plongée sous-marine, a-t-il écrit), et d'un compte sur Twitter. Il n'a pas parlé de son logement personnel HLM qu'il a rendu l'an dernier. On peut même douter qu'il alimente lui-même le plus personnel des réseaux sociaux, Twitter. A moins qu'il ne parle de lui à la troisième personne, comme le 3 juillet dernier : "Benoist APPARU est l'invité du 19/20 Champagne-Ardenne ce vendredi 3 juillet à 19 heures. : - Revue de Presse .. http://tinyurl.com/lxrlaf". Benoist Apparu ne suit personne sur Twitter. Une incohérence ?

Rama Yade
, secrétaire d'Etat aux Sports avait rapidement ouvert une page personnelle sur Facebook. Son blog est plus intéressant, l'un des rares où cette icône de la diversité au gouvernement Sarkozy s'exprime de temps à autre avec franchise dans les commentaires. La page de présentation est écrasée par une citation de ... Charles de Gaulle. Quand elle publie son discours d'entrée au secrétariat aux Sports, la sincérité tombe à l'eau: "J’ai également eu le grand plaisir, grâce à eux (NDR: Sarkozy et Fillon), de porter, à travers la promotion des droits de l’homme dans le monde, la voix de la France. C’est-à-dire le meilleur de nous-mêmes, le meilleur de notre chère France, les valeurs humanistes qui font la France éternelle, ce qui fait notre identité profonde, ce qui fait que la France ne serait pas la France sans cela." Pas un mot sur Khadafi, la poursuite de la Françafrique, les JO de Pékin ou les embrassades avec Poutine.

Christian Estrosi
, ministre de l'industrie, a sa web-TV, à l'instar de Nicolas Sarkozy. Et comment s'appelle-t-elle ? Estrosi-TV, disponible sur son site. Sur Facebook, ou sur son site, on se croirait chez Ceaucescu, un exercice impeccable de communication .

François Fillon
, premier ministre, tient depuis longtemps son blog et sur Facebook. Il a avoué être un vrai "nerd" fan de nouvelles technologies. Son blog est un exercice maîtrisé.

Laurent Wauquiez
, secrétaire d'Etat à l'Emploi, twitte beaucoup, et on s'amuse.
Sur Twitter, et sur Facebook, il a un profil personnel. Sur Twitter, Laurent Wauquiez nous livre des perles: "départ pour Beauvais pour mobiliser les chefs d'entreprise sur les mesures jeunes", ou encore: "je réunis les directeurs régionaux de Pôle emploi pour préparer la rentrée". Pour lui, Twitter est un déversoir à banalités gouvernementales.

Luc Chatel,
porte-parole du gouvernement et ministre de l'Education Nationale, a un compte ouvert sur Facebook et, évidemment, une web-TV. Son compte Twitter serait un Fake.

Eric Besson, ministre de l'identité nationale, a rapidement créé sa Web-TV, dès son arrivée au ministère de l'immigration en janvier dernier. Le soufflet est vite retombé. Depuis la fin janvier, le site n'est plus mis à jour.

Le nouveau ministre de la Culture et de la Communication n'a pas encore d'identité numérique. A l'inauguration des Francopholies de la Rochelle, vendredi 10 juillet, il a pris cette lacune avec humour: à la question "Twittez-vous ?", il a répondu qu'il savait envoyer des SMS avec son téléphone...


Partager cet article

Repost 0

commentaires