Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 05:22

Par Delphine Batho

L'Elysée essaie d'étouffer l'affaire des sondages Opinion Way et du cabinet Buisson.

Pendant trois jours, cela a été le silence radio. L'Elysée n'a pas rendu publique la liste des 15 sondages payés par la présidence de la République et publiés dans la presse, ni même le nom de son prestataire, que tout le monde connait pourtant.

Ce dimanche, la version officielle présentée par le secrétaire général Claude Guéant, est une histoire racontée aux petits enfants.

Ainsi, si un même sondage était payé par l'Elysée et publié par la presse, c'est par pure coïncidence et parce que «si un journal achète le même, on n'y peut rien ».

Il y a désormais trois versions différentes des faits. Celle d'Opinion Way, celle d'Etienne Mougeotte et maintenant celle de Claude Guéant.

Tout cela confirme l'embarras des intéressés, mais aussi l'existence d'un système de co-production et de connivence dont la finalité n'est pas l'étude de l'opinion, mais la maitrise du débat politique dont les termes sont pipés.

C'est pourquoi je proposerai mardi au Groupe Socialiste de décider de la création d'une commission d'enquête parlementaire portant sur les études financées par l'Elysée ou par l'intermédiaire de son cabinet conseil.

Partager cet article

Repost 0

commentaires