Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 07:04

 

 

Politique  du Rédacteur Suprême

Le médecin qui a prescrit du "repos" à notre présidentissime ne finira pas l'été au Val de Grâce. Il accompagnera en effet le préfet de Gironde, muté d'office hier en Alaska pour mauvais résultats aux élections partielles. Son excellence Claude Guéant a bien voulu condescendre à répondre à nos questions malgré la période estivale.

"Recommander du repos au présidentissime, c'est porter un coup intolérable au moral de la Nation", explique d'emblée le secrétaire général de l'Elysée et donc de la France qui précise que "les fonctions présidentissimes ne permettent absolument pas le moindre repos".

Alors que la réaction du corps médical amenait à une prudente interrogation sur la légitimité de cette mutation, son excellence Claude Guéant n'hésite pas à parler de haute trahison et resitue les vrais enjeux de la prescription de repos pour le présidentissime : "en des temps moins tolérants que les nôtres, ce médicastre aurait été guillotiné !".

"Forcer le présidentissime à se reposer, c'est faire courir le risque d'une crise planétaire majeure tant est importante pour les équilibres géopolitiques mondiaux la vigilance permanente de Nicolas Sarkozy", ajoute son excellence Claude Guéant. Il ne faut pas oublier par exemple que l'Union Européenne n'a jamais été aussi grande, que les Géorgiens lui doivent la paix depuis un an, que des paralytiques ont remarché et des aveugles ont recouvré la vue, que des malades de la grippe A ont guéri, et aussi que la crise des financière mondiale a épargné la France. "Face à un tel bilan, oser prescrire le repos à notre présidentissime, c'est prôner le déclin de la France".

La mutation en Alaska du médecin du Val de Grâce paraît une bien douce peine vu la catastrophe de sa prescription. Barack Obama a toutefois fait part de son "scepticisme" quant à la légitimité des mutations à répétition en Alaska dont la souveraineté est ainsi remise en cause. "Que ce monsieur B. Hussein Obama veuille bien se mêler de ses affaires et n'oublie pas que la France dispose de l'arme nucléaire !", prévient son excellence Claude Guéant, tout en nuance. "Nous disposons aussi d'importantes communautés acadiennes qui n'attendent qu'un signal pour se rebeller contre les anglo-saxons usurpateurs", menace finalement le secrétaire général de la France, qui conclut froidement : "Mr B. Hussein Obama est cerné".

D'autres mutations en Alaska pourraient suivre : le directeur de Météo France qui n'a pas prévenu à temps des conséquences possibles pour les joggeurs de la vague de chaleur serait le suivant sur la liste.

Partager cet article

Repost 0
Published by La boulange - dans Propaganda
commenter cet article

commentaires