Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 07:32

"Bien entendu qu’il faut négocier avec les Talibans" (Bernard Kouchner au Figaro, le 3 août 2009) "Le dialogue avec les Talibans, honnêtement, hein, je ne crois pas !" (Nicolas Sarkozy dans son intervention de l’Elysée, le 24 avril 2008)

La France a-t-elle infléchie sa position sur les Talibans pour se mettre au diapason de l’Etat-major américain ? Le Président et son ministre des Affaires Etrangères joueraient-ils au bon flic/mauvais flic (le négociateur et l’intransigeant) ? Ou, plus simplement, les deux hommes ne seraient-ils pas sur la même longueur d’onde quant à un possible dialogue avec les fondamentalistes musulmans d’Afghanistan ? Au lendemain de l’interview de Kouchner au Figaro, le blog anti-Sarkozy larageauventre.blogspot.com a mis en ligne un extrait de l’interview présidentielle datant du 24 avril 2008. Plus inflexible que jamais, Sarkozy répétait son refus catégorique de traiter avec les Talibans au moment de justifier l’intervention française en Afghanistan : "Moi ouvrir un dialogue avec des gens qui ont amputé d’une main une femme parce qu’elle avait mis du vernis à ongles, qui ont empêché des millions de petites jeunes filles d’aller à l’école, qui ont mis à terre des Bouddhas qui avaient plusieurs siècles d’histoire... qui lapident la femme prétendument adultère... Si c’est pour discuter avec cette équipe là, je pense qu’on n’aurait pas grand chose à se dire". Comme le dirait lui-même notre Président, "c’est clair, c’est simple, c’est net !"
site

Partager cet article

Repost 0

commentaires