Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 10:05

 

 

par petit cardinal (son site)

Où le lecteur apprend que Ministre, c’est un métier

Que ces vacances doivent lui sembler, bien longue, à notre auvergnat.

Ce ministère il en rêvait. Prêt pour l’obtenir à porter sa croix de l’immigration et de l’identité nationale. Après un dernier coup de purgatoire au ministère des affaires sociales, maroquin qu’il a brillamment porté de son absence d’action, le voici enfin place Beauveau. A lui l’un des ministères régaliens les plus importants, pensez celui du patron, son ami de.................oh la la au moins.
En plus l’avenir semblait radieux, le gouvernement part en vacances de manière sérieuse. Avertissement à tous d’être proche de Paris (la crainte d’un malaise présidentiel, peut-être) et joignable au téléphone.

En fait, dixit le Dauphiné d’avant hier sur Woeth et Hirsch ou le Figaro d’hier pour Nadine Morano, les ministres paradent à la montagne ou racontent comment que les copains ils font bien la cuisine. La preuve ils prennent des photos.

Mais alors le Brice, lui, pas de pot.

Coup sur coup en 48h. Et vas-y que des voyous sèment le box dans une station balnéaire, la police ferme un peu les yeux (c’est difficile de surveiller le cap nègre et Royan), les commerçants font une expédition punitive façon Charles Bronson et hop le Brice arrive.

"Je ne comprend pas", "c’est intolérable", "je vais dépêcher 45 CRS à Royan". C’est un peu tard pour la livraison de poulet. Les jeunes ils sont soit en taule soit exilés en région parisienne. Alors les 45 CRS, à part protéger les cornets de glace italienne, je vois pas.

Bon, heureusement dans la presse il a échappé à Brice de Royan, Cassé. Mais je ne désespère pas de nos amis du Canard.

 Et pan v’la t’y pas que l’affaire des cadets vient l’empoisonner. Les promus de cette année, reçoivent un courrier leur expliquant que faute de sous dans le budget de l’Etat, leur admission est ajournée. Les enfants de Sarkozy, ses p’tits choses en quelque sorte, et bien circulez y a rien à voir. Vous me direz pour remplacer le boulot qu’ils font, il suffira d’envoyer les 45 CRS de Royan en septembre.

 Ce matin le Brice, lui, s’exprime dans le Figaro, journal qui s’est rappelé qu’il était "dit" d’information. Le ministre de l’intérieur nous explique qu’il n’était pas au courant, que ce n’est pas à l’administratif de gérer mais au politique. Et que tout cela ce n’est qu’une erreur de l’administration. Dans ce cas, soit il à tort et je pense qu’il commence bien sa carrière de premier flic de France (il va être aimé des syndicats) ou alors il a raison et moi je m’inquiète d’un ministre de l’intérieur qui n’est pas au courant de la suppression du recrutement de plus d’un millier de futurs policiers.

Bon, critiquer le Brice, c’est facile me direz-vous. Ses petits camarades ils font rien à part de l’escalade ou de la photo. Mais à ne rien dire, on ne gagne pas grand chose mais on ne perd pas beaucoup non plus. Une maxime que méditera certainement notre ministre de l’intérieur qui clôt son interview au Figaro en disant que s’il y a recrudescence de violences, ce sont essentiellement des violences domestiques dues à la précarisation sociale des Français. Au moment où le Premier Ministre, la ministre des finances et les conseillers de Nicolas expliquent que la France se redresse....Tu as raison mon poulet, tu tiens la queue du Mickey.

Partager cet article

Repost 0
Published by La boulange - dans pipolerie
commenter cet article

commentaires