Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 08:34


L'affaire est incroyable. Qu'elle soit avérée ou pas, elle concerne Nicolas Sarkozy. "Je connaissais la rumeur" a commenté Dominique de Villepin dimanche dernier sur Canal Plus.

1. Le 8 mai 2002, trois jours après la réélection de Jacques Chirac à la Présidence de la République, un attentat détruisait un bus, coûtant la vie à 14 personnes à Karachi, dont 11 ingénieurs français travaillant pour la Direction des Constructions Navales.

2. En septembre 1994, la France vendait au Pakistan trois sous-marins Agosta. En 1994, Edouard Balladur était premier ministre, et Nicolas Sarkozy son ministre du Budget. Le contrat de vente, un document de 164 pages récupéré par les juges menant l'enquête, révèle le montage : signé entre la DCN, la Sofratem et l'Etat pakistanais, confiait l'ingénierie financière à une société, la "Financière de Brienne". Cette vente était déjà surprenante, car "à perte" : la DCN savait qu'elle perdrait de l'argent sur l'opération, entre 43 et 99 millions d'euros. Le 28 octobre 2005, la Cour de discipline budgétaire et financière dévoilait la supercherie. Pourquoi le gouvernement Balladur avait-il besoin de vendre "à tout prix" de tels sous-marins ?

3. Des commissions occultes ont été versées. Cette vente d'armements à un pays étranger s'est accompagnée de versements de commissions à divers intermédiaires. C'est une pratique courante, paraît-il. Parmi ces intermédiaires, on cite M. Ziad Takieddi, dont la société MERCOR FINANCES a bénéficié d'un contrat avec la DCN lui assurant 4% du montant de la vente. La rétrocession d'une partie de ces sommes à des résidents ou des sociétés françaises est explicitement interdite dans le contrat. Ces rétrocessions sont effectivement illégales.

4. Différentes personnalités de la droite sont impliquées dans cette vente d'armements. Le "casting" est "prestigieux" note Libération : Nicolas Sarkozy a donné le feu vert à la DCN "en vue de créer une structure luxembourgeoise, Heine, par laquelle transiteront des commissions à l’exportation", en d'autres termes les pôts de vins divers et variés versés aux intermédiaires étrangers de l'opération; François Pérol, ancien conseiller du président Sarkozy et devenu le controversé président des Banques Populaires et Caisses d'Epargne en début d'année, était administrateur de la DCN à l'époque ; Brice Hortefeux, actuel ministre du Travail, était ministre délégué de Sarkozy au ministère de l’Intérieur en 2005. il est intervenu auprès du ministère des Finances de l'époque pour plaider la cause de la DCN qui souhaitait pouvoir déduire intégralement ces commissions de son impôt sur les sociétés; Jean-François Copé était, toujours en 2005, le ministre du Budget. Il transmet la demande de la DCN au parquet.

5. Elu en 1995 à la Présidence de la République, Jacques Chirac avait gagné contre son rival de droite et "ami de 30 ans", Edouard Balladur. Nicolas Sarkozy, soutien et suppôt de l'ancien premier ministre, entamait une traversée du désert qui dura 7 ans. Jacques Chirac exige du gouvernement que les versements des commissions prévues soient interrompues. Interrogé sur Canal Plus dimanche 21 juin, Dominique de Villepin, alors secrétaire général de l'Elysée, confirme que Chirac souhaitait "moraliser" ces pratiques. Mais il se refuse à confirmer toute instruction spécifique dans cette affaire de Karachi. Dans un document saisi par les juges d'instruction chargés de l'enquête, on peut lire : «Les commissions ont été versées jusqu’en 1996, puis les paiements bloqués sur instruction des autorités françaises, faisant état de retours illicites de tout ou partie des commissions en France.»

6. D'après les magistrats chargés de l'enquête, Jacques Chirac soupçonnait le Pakistan ou certains intermédiaires de rétrocéder à l'équipe Balladur une partie des commissions perçues sur ces ventes de sous-marins. "Tout remonte au refus de Jacques Chirac, en 1996, de verser les commissions liées à la vente de sous-marins, lorsqu'il apprend qu'il existe des rétro-commissions destinées à son rival Edouard Balladur", a rapporté Maître Morice, l'un des avocats des victimes.

7. Les juges chargés de l'enquête sur l'attentat ont expliqué aux avocats des victimes qu'il est "logique" de soupçonner l'attentat de 2002 comme une mesure de rétorsion des autorités pakistanaises à l'arrêt de ses versements. L'un des avocats a rapporté que "le magistrat a jugé extrêmement sérieuse l'idée que le mobile de cet attentat soit le non-versement de commissions dues par les Français à des militaires pakistanais." François Chipaux, pour Slate.fr, explique que la responsabilité des services pakistanais dans l'attentat est probable.

8. Les juges n'ont pas abandonné la piste d'un attentat d'Al Qaïda. C'est ce qu'a expliqué un "haut magistrat", anonyme, au journal Le Monde.

9. Des pièces du dossier d'instruction comporteraient des preuves d'une autre opération, française cette fois-ci : la DGSE se serait vengé de l'attentat pakistanais de mai 2002. Des agents français auraient fait tuer un officier et briser les jambes de trois amiraux pakistanais quelques mois après l'attentat. Oeil pour oeil, dent pour dent.

10. Vendredi dernier, Nicolas Sarkozy a qualifié de "fable" l'intégralité de cette affaire. N'aurait-il pas pu expliqué sa version des faits ? Cette affaire sera donc enterrée. Le Watergate à la Française n'est pas pour aujourd'hui... La presse s'est déjà couchée.


Repost 0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 08:18
Aujourd'hui, nous sommes le 6 messidor de l'an 217 de ( mais pour combien de temps encore?) la République.

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

A Sarkoléon, farce tranquille
"Voir les choses en farce est le seul moyen de ne pas les voir en noir. Rions pour ne pas pleurer." Gustave Flaubert
 
C'est arrivé ce 24 juin :

En 1497, découverte du Canada par le navigateur Jean Cabot.  

En 1755, naissance de Jean-Baptiste Cloots          

En 1935, mort de Carlos Gardel         

A la Une :   
Le remaniement n'a pas remanié grand-chose. Juste fait glisser, comme au jeu de "pouss-pousse" quelques pions sarkozystes : Darcos, Chatel, Hortefeux, MAM...
Estrosi monte en grade mais loupe l'intérieur 
Le jambon Lacoste-Madranges est renvoyé au vestiaire et Rama Yade le remplace. Tout est bon à prendre quand on a les dents longues! Avec lui, Boutin, Jegi et Karouchi sont remerciés!
L'apparition du dandy Mitterrand ne doit pas nous faire oublier qu'il a toujours été de droite. C'est lui, l'homme de la farce tranquille, le seul élément comico-politique de ce gouvernement réac. Albanel, elle ira mettre des fleurs sur la tombe d'HADOPI.
Quant à Fillon, il assume son gouvernement de fantômes et de fantoches.
Ainsi va la vie sous le règne de Sarkoléon.
Santini s'en va. Que va devenir Lefèvre le pit-bull sarkozyste?
La liste du gouvernement ( au cas où... ) et le dossier de Libé   

Pendant le remaniement l'annonce de l'emprunt Sarkozy fait débat.

Avant de partir, Darcos laiss en en cadeau à Chatel l'annonce de la suppression de  16 000 postes dans l'Education
Dassault met  3 000 salariés en chômage partiel  
A France-Inter les syndicats dénoncent un règlement de comptes.

Pataquès à Perpignan  

AREVA jugé pour discrimination envers les touaregs

Que trouve-t-on dans nos poubelles?  Nous pouvons mieux faire.
Que faire des 250 000 tonnes de déchets nucléaires?

Belfast : des roumains victimes d'attaques racistes   

L'Iran n'annulera pas les élections. Obama hausse le ton, mais à voix basse.  Quel avenir pour les protestataires?
Le protectionnisme de Pékin 

Ils se marient en apesanteur. Comment divorceront-ils?
Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:40
Pour ceux qui méconnaissent le roi soleil, il était un moment important de la vie du roi : le lever. Et dans le lever, un moment encore plus important que les autres : la chaise percée.

Merci à Tropical Boy

La chaise percée c'est quand le roi fait son gros caca et son gros pipi. En public, pour que la cour puisse profiter de l'instant privilégié qui lui était offert. On se battait à l'époque pour voir le descendant de dieu mouler son cake sur le trône que tout le monde chevauche au moins une fois dans la journée (les femmes plus que les hommes d'ailleurs !)

Sarkozy qui n'a pas retenu grand chose de l'école (le piston et les diplômes "paquet de Bonux", cela a ses limites !), a sans doute imprimé cela parmi ses quelques neurones dorés à l'or fin : le roi faisait caca en public pour le bonheur de courtisans affairés à plaire et figurer.
Merci à Bar

Nicolas a reproduit le caca du roi ! En public il s'est évertué à réunir un maximum de monde pour nous démouler sa crotte, le sourire aux lèvres et les odeurs en moins. Et encore, en moins, c'est pas certain. Car quand on voit les thèmes du borgne systématiquement pillés, on peut se dire que cela sent toujours aussi mauvais.

Merci à Chimulus

Nicolas a fait son caca et les députés rantanplan de son parti se sont unis dans un tonnerre d'applaudissement. Pensez vous, un étron royal, ça rend heureux !


A part cela il aurait prononcé un discours. Mais le contenu, sans doute insignifiant comme celui de tous les discours, ne nous est pas parvenu. Le prix, lui, si. 400 000 euros pour une conférence de presseen forme de longue poussée rectale, cela fait cher le papier dans la pravda de droite ou tout autre feuille de choux. Et pendant ce temps là ...

Merci à Goubelle

Comment ça vous n'avez pas encore tapé Sarkophage ? Allez, on ouvre la boite à gifles !
Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:31

Désirs d'Avenir Lacanau a décidé de reprendre les propos de Ronald d'Intox2007 , propos un peu crus mais tellement vrai sur ce qu'est Ségolène Royal.

Depuis longtemps que Madame Royal est autre chose que ce que des trolls UMP (Lefrebvre, Sarkozy et autres), des trolls de certains "socialistes" (Vous savez le fameux mot: Qui va garder les enfants!!!) veulent nous la présenter .

Ces présentations sont scandaleuses. Et nous remercions , Ronald de remettre les pendules à l'heure.

A DA Lacanau, en début 2006 quand nous avions crée ce petit comité local, nous sentions que Ségolène Royal en "avait" . En regardant sa façon d'agir, de gérer sa région (savez vous que cette région est une des mieux gérées, que la notion de développement durable, de solutions écologiques ne sont pas des mots mais des réalités) , nous sommes persuadés que le RDV de 2007 a été perdue non pas sur sa campagne mais par des personnes aux égos surdeveloppés et/ou des politiciens de droite qui ont vu le danger .

Si en 2007, Sarko avait été battu , la France ne serait pas descendue si bas (libertés, sociales etc)

Ne ratons pas 2012.

 

L'idée de ce billet m'est venue en discutant avec des gens lors d'une rencontre imprévue. Bref, de l'IRL. Et là on m'a demandé ce que je pensait de Ségolène Royal, j'ai expliqué divers trucs et puis, une remarque est venue "Elle s'en sort bien, de plus en plus". S'en sortir de quoi ? et bien m'a-t-on répondu de son image de cruche. Parfois certains me disaient qu'on ne pouvait pas lui faire confiance à cause du manque de sérieux de la dite cruche à l'international. Les faits récents, tombés juste avant cette discussion ont montré que certains vont devoir revoir leur jugement.

En effet tout le monde l'a appris, ou mérite de l'apprendre Ségolène Royal, la sorcière a donc obtenu deux responsabilités: La vice-présidence de l'internationale socialiste, et puis une chose liée aux nations-unies.

En effet Ségolène "a été sollicitée en tant que présidente d'une région ayant été citée comme exemplaire dans la coopération menée avec une région du Sénégal dans le domaine de l'énergie solaire et du micro-crédit". Ségolène Royal sera chargée "d'œuvrer à la reconnaissance de l'action des régions, aux côtés des Etats centraux, comme élément clef dans la lutte contre les changements climatiques" et sera présente à la conférence sur le réchauffement climatique de Copenhague en décembre 2009.

(la suite)
Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:27


Le 23 juin, le Roi se rendit à Versailles, pour s'exprimer devant les représentants de la Nation. Il y exposa un programme de réformes pour faire face à la crise financière et sociale qui frappait le pays depuis de trop nombreux mois. la patience de ses sujets était à bout. Pour conclure son discours, il s'écria: « Si vous m'abandonnez dans une telle entreprise, seul je ferai le bonheur de mes peuples ».

Ce roi s'appelait Louis XVI, le 23 juin 1789. Deux cent vingt ans, presque jour pour jour, un autre Monarque s'adresse aux représentant de la Nation à Versailles. Nicolas Sarkozy n'a pas à craindre, pour l'instant, le sort de Louis XVI. Ce dernier faisait face aux débuts de la Révolution. Le 23 juin à Versailles, il ordonna aux représentants de la Nation de regagner leurs Chambres respectives. Ceux du tiers état et une partie du bas clergé ne bougèrent pas : « La Nation assemblée ne peut recevoir d'ordre ». Louis XVI céda, et partit. L'assemblée réunie se constitua en Assemblée Nationale.

Cérémonial inédit
Aujourd'hui 22 juin 2009, Nicolas Sarkozy ne risque rien. A 15 heures, il prononcera son discours tant attendu devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Il y a 11 mois, presque jour pour jour, le Parlement s'était réuni en Congrès à Versailles, pour voter la réforme constitutionnelle, qui permet aujourd'hui à Nicolas Sarkozy de s'adresser, pour la première fois dans l'histoire de la République depuis 1875, aux députés et sénateurs. On nous a dévoilé les règles protocolaires pour cet exercice inédit : La berline présidentielle sera accueillie dans la cour du Château de Versailles, par les présidents de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, et du Sénat, Gérard Larcher, et par le premier ministre, François Fillon. A 15 heures, Bernard Accoyer ouvrira la séance et appellera le chef de l'Etat à la tribune : "Monsieur le président de la République, au nom du Congrès du Parlement, je vous souhaite la bienvenue. Vous avez la parole."

Cette adresse n'a aucune espèce d'importance autre que symbolique. Il s'agit d'une démonstration de force, celle d'un Monarque. Rien de plus. Les parlementaires ne peuvent répondre. Une fois le président parti, chaque groupe aura 10 minutes pour s'exprimer.
L'Elysée a "négocié" son protocole avec les bureaux des présidents de l'Assemblée et du Sénat. Il faut remonter à la Constitution du 14 septembre 1791 pour trouver un protocole similaire relatif aux"relations du corps législatif avec le roi".

Réforme constitutionnelle... incomplète

Des 47 modifications de la Constitution votées le 21 juillet 2008, certaines ont été appliquées plus ou moins rapidement, comme par exemple :
  • Le Président "peut prendre la parole devant le Parlement réuni à cet effet en Congrès. Sa déclaration peut donner lieu, hors sa présence, à un débat qui ne fait l'objet d'aucun vote." : c'est presque fait. Lundi 22 juin dans la matinée, le Congrès s'empressera d'adopter une modification de son règlement afin que le président de la République puisse prendre la parole dans l'après-midi. Il faudra ensuite que le Conseil Constitutionnel se réunisse pour avaliser cette nouvelle modification de la Constitution.
  • La représentation parlementaire des Français de l'étranger ("Les Français établis hors de France sont représentés à l'Assemblée nationale et au Sénat"). Le prochain découpage électoral réserve bien davantage de postes de députés pour nos compatriotes d'Outre-Mer.
  • La création d'une commission indépendante pour la modification des circonscriptions électorales. Le président a effectivement désigné une commission, présidée par Yves Guéna, pour étudier les propositions gouvernementales de refonte des circonscriptions législatives.
  • La maîtrise de l'ordre du jour parlementaire par l'Assemblée Nationale. Le nouveau réglement a été voté. En contre-partie, le temps de discussion parlementaire a été sévèrement encadré, limitant les possibilités d'amendement. 
  • La composition du Conseil Supérieur de la Magistrature a été modifiée. 
  • L'information du parlement préalable à toute intervention militaire de la France à l'étranger ("Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger, au plus tard trois jours après le début de l'intervention.") 

Mais certains éléments, pourtant progressistes, ne sont toujours pas effectifs :
  • "La loi garantit les expressions pluralistes des opinions et la participation équitable des partis et groupements politiques à la vie démocratique de la Nation." Il a fallu un avis du Conseil d'Etat pour  que le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel réévalue sa position sur le temps de parole du Président. Et le mode de scrutin aux prochaines élections législatives n'inclut toujours une dose de proportionnelle.
  • "Un référendum portant sur un objet mentionné au premier alinéa peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales. Cette initiative prend la forme d'une proposition de loi et ne peut avoir pour objet l'abrogation d'une disposition législative promulguée depuis moins d'un an." Ce nouveau droit, l'un des rares progrès de la réforme constitutionnelle, n'est toujours pas effectif.
  • "Une loi organique détermine les emplois ou fonctions, autres que ceux mentionnés au troisième alinéa, pour lesquels, en raison de leur importance pour la garantie des droits et libertés ou la vie économique et sociale de la Nation, le pouvoir de nomination du président de la République s'exerce après avis public de la commission permanente compétente de chaque assemblée. Le président de la République ne peut procéder à une nomination lorsque l'addition des votes négatifs dans chaque commission représente au moins trois cinquièmes des suffrages exprimés au sein des deux commissions. La loi détermine les commissions permanentes compétentes selon les emplois ou fonctions concernés."
  • Le droit de saisine du Conseil Constitutionnel par 60 députés après la promulgation d'une loi.
  • Le Défenseur des droits n'existe toujours pas. D'après la réforme, "Le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés par les administrations de l'État, les collectivités territoriales, les établissements publics, ainsi que par tout organisme investi d'une mission de service public, ou à l'égard duquel la loi organique lui attribue des compétences."
  • L'adhésion d'un nouveau pays à l'Union européenne ("Tout projet de loi autorisant la ratification d'un traité relatif à l'adhésion d'un État à l'Union européenne et aux Communautés européennes est soumis au référendum par le Président de la République.").
Les sources bien informées nous expliquent depuis quelques heures que le Monarque parlera de tout : Europe, emploi, environnement, et même sans doute un petit mot sur la Burqa qui fait polémique ces derniers jours...


Repost 0
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:25
Olla manant, incline toi devant ton Roi ! Non mais. Sarkozy réalise  aujourd'hui un de ses fantasmes inavoués, siègé ne serait-ce qu'une journée à Versailles. Ce lundi, notre monarque va donc illuminer la France d'un de ses discours fumeux images.jpg et ce face aux députés de l'Assemblée Nationale et des Sénateurs réunis.  Nous avions pas assisté à une telle messe depuis 150 ans ! Ami internaute , la Cour ! Pour une telle rencontre , apparemment seul le Château de Versailles faisait l'affaire . De quoi ravir tous les bourges UMP de la ville au bord de l'orgasme.  Un établissement digne de la grandeur du pays et de son président.images-1.jpg Toutes proportions gardées. Holla , félon d'internaute ! Ouvre grand aussi tes oreilles , le Roi va parler de ton avenir et définir le second volet de son quinquénat . Il n'aura pas le temps de tout réaliser . Tais-toi misérable internaute , as-tu envie d'être enfermé au Chateau de Vincennes avec les sans-papiers  ? ! le  Roi Sarkozy ira jusqu'au bout, quitte à prolonger son règne jusqu'en 2017. Et dire qu'il existe encore dans ce pays des opposants au Roi Sarko. Le PS,le PC et même les Verts  n'iront pas ou ne resteront pas pour écouter le message du locataire de l'Elysée. Ah les traîtres , qu'on les écartelle en place de Grève  !images-2.jpg Ce grand discours  sur la politique présidentielle sera suivi dans quelques jours du défilé du 14 juillet , histoire de montrer qu'on a encore des chars en état de marche et démontrer que nos avions Rafale c'est pas des jouets. Mais  mais , nous attendons tous la Garden Party , cette petite fiesta tant convoitéé par les courtisans sarkoziens . Comment ami internaute , tu n'as encore reçu ton invit'  ? Gueux, chômeurs, racaillle, SDF s'abstenir.
"la cerise sur l'info"
Repost 0
Published by La boulange - dans Propaganda
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 03:20
Aujourd'hui, nous sommes le 4 messidor de l'an 217 de ( mais pour combien de temps encore?) la République.

Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen de 1793
Art 35 :
"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."

Aux socialistes qui vont aller à Versailles écouter le discours du trône
"On se laisse attirer par la faiblesse, parce que c'est doux et tiède, et on s'y abandonne, et on finit pas sombrer dans la veulerie." Jean-François Somcynsky

C'est arrivé ce 22 juin :

En 1633, condamné par le tribunal de l’Inquisition (Saint-Office), Galilée renie ses idées coperniciennes. Il est placé en résidence surveillée à Sienne puis dans la villa d’Arcetri, d’où il publie les Discours et Démonstration mathématiques sur les deux sciences nouvelles qui traitent de la mécanique et des mouvements locaux (1638).

En 1684, naissance de Francesco Manfredini          

En 1925, mort de Felix Klein            

A la Une :  
Sarkoléon s'en va faire ce lundi son discours du trône. Il s'adressaera aux parlementaires sans que ceux-ci ne puissent lui répliquer.
Rappelons que le dernier président de la République à avoir fait cela était... Adolphe Tiers, un grand progressiste!

Verts et communistes boycotteront.

PS : quand ils ne tendent pas la joue à Sarkoléon, les socialistes parlent primaires

Woerth annonce un déficit record. Prélude à des mauvais coups politiques?  Les smicards, eux, iront se faire voir!

Médias en ligne : la censure larvée que veut appliquer le Gouvernement  
RFI : l'Etat licencie  

Perpignant : Alduy en tête et sans chaussettes  

Violences au Blanc-Mesnil ou l'échec de la politique sécuritaire de la Droite. Qui malgré tout en remet une couche!
Tarnac ; Yldune Levy parle   

Tarifs d'électricité en hausse.  

Biodiversité : la France a perdu 10% de ses oiseaux nicheurs  

Iran : la répression s'abat. Condamnation de la communauté internationale. Entretien avec Shirin Ebadi  
La Chine censure Google.
Duche, le Khmer rouge ému par les massacres  
A Haboul les protecteurs se protègent d'abord eux-mêmes!

Bombe à la carotte!
  
Repost 0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 07:36
Le nouvel écran de fumée s'appelle Burqua. Un grand drap pour cacher la trogne de quelques malchanceuses est devenu une affaire d'état. Alors que la reconnaissance de diplômes délivrés par le vatican ne l'est pas.

C'est qu'il faut en trouver des sujets de discorde pour faire oublier la gestion catastrophique du pays. D'ailleurs à ce niveau il n'y a même plus de gestion.

Merci à Jiho

Woerth, ectoplasme télévisuel, nous annonce discrètement pour pas dire distraitement que le déficit va atteindre la délicate somme de 7 à 7,5% du PIB. Quand les critères européens en permettent ... 3 à 3,5. En voilà un résultat qu'il est bon !


Mais ce n'est pas grave. Face au naufrage généralisé de la France Sarkozy a un remède imparable : il va parler. Et pas n'importe où. Pour que cela soit efficace et qu'il puisse ainsi changer la face du monde il ira à Versailles.

Merci à Philippe Tastet

Il espère ainsi sans doute que l'esprit de Louis XIV, Colbert ou d'un quelconque fantôme lui permette d'apprendre à parler correctement et surtout lui donne la recette pour sortir la France de la crise.

Merci à Chimulus

La recette commence par une décision simple : quitter l'Elysée et commencer par rembourser tous les frais de vacances et autres fantasmes bling bling. Cela fera quelques centaine de millions d'euros qui seront ainsi récupérés. Un bon début pour un pays au bord de la faillite.

Merci à Chimulus


Comment ça vous n'avez pas encore tapé Sarkophage ? Allez, on ouvre la boite à gifles !
Repost 0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 07:35


Le titre de ce billet est trompeur. Depuis quelques jours, la polémique sur l'interdiction éventuelle de la Burqa fait rage. les blogueurs s'en saisissent. Le cercle politique également. Voici que le décret anti-cagoule est finalement publié au Journal Officiel, samedi 20 juin.

Section X: De la dissimulation illicite du visage à l’occasion de manifestations sur la voie publique
«Art. R.645-14. −Est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe le fait pour une personne, au sein ou aux abords immédiats d’une manifestation sur la voie publique, de dissimuler volontairement son visage afin de ne pas être identifiée dans des circonstances faisant craindre des atteintes à l’ordre public.
«La récidive de la contravention prévue au présent article est réprimée conformément aux articles 132-11 et 132-15.
«Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux manifestations conformes aux usages locaux ou lorsque la dissimulation du visage est justifiée par un motif légitime.»
Ce décret est incroyable : il faudra apprécier le caractère "volontaire" de la dissimulation. Paradoxe, les femmes en burqa pourront manifester sans souci, puisque leur motif de dissimulation intégrale de leur corps et visage est, pour le moment, légitime.
Repost 0
Published by La boulange - dans pipolerie
commenter cet article
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 07:34

Le scoop est tombé vendredi, Mediapart en est l'instigateur. C'est sans doute une affaire qui possède de nombreuses ramifications, nous aurons donc très certainement des informations complémentaires dans les mois à venir. Une première constatation s'impose: c'est le Web qui livre désormais ce type de scoop, ils sont de temps en temps repris par les médias traditionnels mais cette information-ci vient tout de même de buzzer gravement depuis hier.

Bref, cette révélation est tout de même ébouriffante:

  • Des commissions auraient été payées par la France vers le Pakistan au titre d'un important contrat militaire Franco-pakistanais

  • Des rétro-commissions seraient revenues en France et auraient servies à financer la campagne d'Edouard Balladur (dont N.Sarkozy était le responsable de campagne)

  • Les commissions auraient ensuite été bloquées par Jacques Chirac dès son arrivée à l'Elysée. Bakchich rapporte même des détails croustillants à ce sujet.

  • L'attentat de Karachi en 2002 aurait été orchestré par les Pakistanais afin de faire cracher au bassinet l'état Français conformément à ses engagements antérieurs.

  • La DGSE aurait organisé en représailles l'opération "casser les genoux" chargée afin de punnir les militaires Pakistanais.

Sandrine Leclerc, la fille d'une des victime Française de cet attentat, faussement attribué à Al Qaeda, a été jointe par Mediapart, elle se dit "très fachée et en colère contre Nicolas Sarkozy".

Un jeune journaliste a interviewé Nicolas Sarkozy sur ce sujet : Sarkozy visiblement gêné l'a traité de façon débonnaire et a qualifié ces allégations de "grotesques".
Je ne peux pa joindre la vidéo, à cause de problèmes techniques entre ma plate-forme et Dailymotion, vous pouvez en revanche la visionner ici .

La réponse de Nicolas Sarkozy au journaliste:

Une première constatation, Sarkozy sent l'intimidation du journaliste de l'AFP et enfonce le clou grâce à une tentative d'humiliation bien menée. Bingo, le pourtant-courageux-journaliste ne sera plus pris au sérieux par sarkozy dans sa question complémentaire. Une manoeuvre de manipulation habile dont le président est coutumier.

  • "soit il y'a des éléments, donnez-les nous", oui il y' a des éléments nouveaux qui ont été livré à la justice.

  • "on est dans un monde où tout se sait", une simple assertion infondée qui ne mange pas de pain

  • "la notion de secret d'état n'existe plus", pourtant le secret défense existe bel et bien.

La gène du président est visible, son agacement également, il tente alors une posture désinvolte qui ne convainc personne. Sentant la gène, il détourne ensuite la conversation vers l'actualité Européenne, alors qu'il est visiblement attendu sur ce sujet brulant.


Une, ou plusieurs, affaires d'état vient d'être levées. Merci Mediapart .


Repost 0