Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Compteurs

Pages lues: ype="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=5/56/7102/7/3&ID=414678637"></script>

Visiteurs:

Recherche

Texte Libre

Archives

19 avril 2007 4 19 /04 /avril /2007 08:27

 

NOUVELOBS.COM

Le rassemblement, organisé à 12h, est le premier dans l'histoire des services statistiques de l'Emploi. Le personnel demande la non-publication des chiffres du chômage, entre les deux tours de la présidentielle, en raison de leur "sous-estimation".

 Le personnel des services statistiques de l'Emploi manifeste jeudi 19 avril pour demander la non-publication des chiffres du chômage, entre les deux tours de la présidentielle, en raison de "la sous-estimation considérable du chômage" par ces statistiques.

Ce rassemblement public, organisé à 12h, est le premier de ce type dans l'histoire des services statistiques de l'Emploi. Le point de ralliement des manifestants a été fixé devant la tour Mirabeau qui abrite à Paris la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) du ministère de l'Emploi, à l'appel d'une intersyndicale.
Celle-ci associe les syndicats CGT, SYNTEF-CFDT, FO, SNU/FSU, Unsa de la Dares, le SNU/FSU, Sud, FO de l'ANPE et la CGT, la CFDT, Sud, FO de l'Insee.
 
Pour la tenue d'Etats généraux des chiffres du chômage
 
 
"Quelques jours avant la sortie des chiffres du chômage à la fin avril, et dans une phase cruciale du débat public, les syndicats du ministère de l'Emploi, de l'Insee et de l'ANPE demandent à leurs directions de prendre leurs responsabilités et de ne pas publier l'estimation mensuelle des chiffres du chômage à la fin avril", exigent-ils.
Les prochains chiffres du chômage doivent être publiés le 26 avril, entre les deux tours de la présidentielle.
L'intersyndicale dénonce "la confusion qui sévit actuellement", et appelle à la tenue d'Etats généraux des chiffres du chômage".
Le taux publié et commenté mensuellement "ne reflète plus depuis 2005 les évolutions du taux de chômage aux normes du Bureau international du travail (...)", souligne-t-elle.
 
8,8% contre 8,4%
 
Fin mars, Eurostat, l'office européen de statistiques, a relevé les taux de chômage français sur plusieurs mois, et notamment à 8,8% pour le mois de février, contre 8,4% annoncé par le ministère de l'Emploi et l'Insee.
La différence s'explique par la décision de l'Insee de reporter à l'automne la révision du taux de chômage à partir de l'Enquête Emploi, à savoir un vaste sondage permettant de cerner directement la situation au plus près du terrain.
Les chiffres actuels du ministère français s'en tiennent, eux, aux listes communiquées par l'ANPE.
"Le recours à ces données est fortement remis en question par les modifications apportées depuis 2005 dans la gestion admnistratives des demandeurs d'emploi à l'ANPE", souligne l'intersyndicale.

 

Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 12:15

sa-gola-ne-royal-et-josa-luis-zapatero-chef-du-gouvernement-espagnol.jpgJeudi soir 19 avril à 18h30, (attention : ouverture des portes dès 17 h) au Parc des Expositions , Ségolène Royal sera à Toulouse pour un meeting monstre de fin de campagne du premier tour.

José-Luis Rodriguez-Zapatero, le 1er ministre socialiste espagnol sera présent et interviendra lors de cette réunion.

Pour se rendre à Toulouse, des bus partiront à 15h du parking Belcier à la gare St Jean. Pour tout renseignement appellez le 0556110808.

Pour ceux qui ne peuvent se rendre à Toulouse, une retransmission télévisée aura lieu sur la site TV du PS

 

Allez à la prochaine!

Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 07:35
Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 06:55
Pour lire le document résumant les 7 piliers du programme de Ségolène Royal
Pages-de-7piliers.jpg
Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 07:30


 


Le député UMP, qui participe à la campagne de Nicolas Sarkozy, a été l'objet d'un canular organisé par les Yes Men. Ces activistes ont organisé une interview avec une chaîne américaine fictive. Sommé de prendre ses distances avec le pacte de M. Hulot, qui ferait "peur" au patronat des Etats-Unis, M. Goasguen tient à "rassurer les hommes d'affaires américains". Il souligne que le pacte, qu'il défend, sera mis en place avec un délai. Interrogé sur un faux projet de production de glace contre le réchauffement climatique, il le salue : "Nous ne sommes pas des écologistes qui sommes pour le retour à la nature au pays de mammout
Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 09:14
LE MONDE | 28.03.07 | 14h59  •  Mis à jour le 28.03.07 | 16h58
h-9-ill-887647-par1020319.jpg







Tenir les deux bouts de la chaîne, l'identité nationale et l'Europe. D'un côté, Ségolène Royal vante les symboles de la nation, la Marseillaise et le drapeau, façon, selon elle, de raviver la "fierté" d'un peuple traumatisé par les effets de la mondialisation ; de l'autre, la candidate socialiste souhaite organiser un nouveau référendum sur le fonctionnement de l'Europe, au plus tard le jour des élections européennes, le 14 juin 2009. "Les deux sont étroitement liés, assure-t-elle. C'est parce qu'on est au clair sur nos valeurs que l'on peut considérer d'autant plus avoir besoin de l'Europe."


Parler en même temps à ceux qui ont voté oui et non, donc. A la gauche et aux catégories populaires qui ont rejeté le projet de Constitution européenne comme à ceux qui l'avaient adopté et qui pourraient aujourd'hui être tentés par la candidature du centriste François Bayrou.

Pour la première fois, Mme Royal, qui participait, mardi 27 mars, à une réunion conjointe du Parti socialiste et du Parti socialiste européen (PSE), à Paris, s'est ainsi affichée au côté de Jacques Delors. Ses premiers mots ont été pour celui "dont le nom même est synonyme d'Europe".

L'ancien président de la Commission européenne, s'il n'a pas prononcé le nom de Mme Royal, lui a cependant bien renvoyé l'ascenseur. Présentant un rapport sur La Nouvelle Europe sociale, qu'il cosigne avec le président du PSE, Poul Nyrup Rasmussen, il glisse au détour d'une phrase : "Delors âgé a ajouté sa signature parce que le Delors jeune, Bayrou le cherche encore et ne l'a pas trouvé." C'est dit. Pour M. Delors, il n'y a pas besoin d'insister. L'ouverture centriste n'existe pas.

Sur le fond, l'ancien ministre de François Mitterrand ne partage sans doute pas toutes les options de la candidate socialiste, en particulier sur la réforme des statuts de la Banque centrale européenne (BCE). Mais il a, à plusieurs reprises, marqué son attachement à "l'échelon national". "Je ne suis pas fédéraliste, je suis pour une fédération d'Etats-nations", précisait-il à la sortie.

Ainsi confortée dans sa démarche, Mme Royal, qui a trouvé dans cette réunion l'occasion de célébrer, en compagnie de François Hollande, le cinquantième anniversaire du traité de Rome qu'elle avait un peu délaissé, a appelé à faire de l'Europe sociale une "nouvelle frontière" - oubliant sans doute qu'elle avait utilisé cette expression pour la Chine.

"Il faut faire les choses dans l'ordre, d'abord redresser la France, redresser l'Europe, lutter contre le chômage, lutter contre les délocalisations, pousser en avant les entreprises qui innovent et, à ce moment-là, les Français accepteront de lui donner des institutions et pas l'inverse", a-t-elle souligné.

Pour la candidate, le salut passe par des avancées sociales visibles : "Un salaire minimum dans chaque Etat membre de l'Union, un taux plancher de l'impôt sur les sociétés dans chaque Etat membre." "Aujourd'hui, le divorce est tel que nous ne réconcilierons les habitants avec l'Europe qu'en démontrant qu'elle est protectrice, a affirmé Mme Royal. On ne pourra pas revenir comme ça, à froid, devant les Français. Il faudra faire la preuve que l'Europe avance."

C'est à ces conditions qu'elle s'est déclarée "prête à prendre le risque politique" d'organiser un nouveau référendum si elle est élue. Mercredi matin 28 mars, dans un entretien à Libération, Mme Royal insiste sur sa responsabilité dans cette campagne qui lui fait tenir les deux bouts de la chaîne. "C'est moi la candidate, c'est sur moi que reposent les responsabilités. Je serai responsable de ce qui arrivera."

Isabelle Mandraud

07-03-30-borloo-sarkozy-bayrou.jpg
Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 23:16

Les prix qui s'envolent, les salaires en rade ... le débat a ressurgi dans la campagne. A la mesure de la «gravité du problème», selon l'économiste Pierre Concialdi.
Par Muriel GREMILLET

Pierre Concialdi est économiste à l'Institut de recherches économiques et sociales (Ires), un organisme proche des organisations syndicales. Il s'apprête à publier Non à la précarité (Editions Mango).
 
   
 
 "  Pourquoi la question du pouvoir d'achat s'est-elle imposée dans la campagne ?  
Il n'est pas étonnant de voir resurgir ce débat, compte tenu de la gravité du problème. C'était déjà la revendication majeure des salariés dans les manifestations du printemps 2005. Après presque trente années de vaches maigres, la situation est devenue critique pour de très nombreux salariés, vulnérables au moindre coup dur. Aujourd'hui, on peut estimer qu'au moins un Français sur trois est pauvre ou précaire.
Les salaires sont-ils trop bas ? 
Depuis la fin des années 70, les salaires ont été mis à la portion congrue. Le pouvoir d'achat du salaire net a baissé ou stagné une année sur trois. En moyenne, la hausse a été de 0,4 à 0,5 % par an. Cela n'a même pas permis de rémunérer la hausse du niveau moyen de qualification. Le pouvoir d'achat du revenu moyen par ménage a aussi très peu augmenté (+ 0,5 % par an). De plus, cette faible hausse a été concentrée sur deux périodes (1987-1990 et 1997-2002), en dehors desquelles le pouvoir d'achat des ménages a baissé ou stagné, comme depuis 2002. Les inégalités entre salariés et ménages se sont creusées. La sécurité économique passe par les revenus de la propriété : ils représentent l'équivalent de près de la moitié de la masse des salaires nets, contre un quart en 1978.
Assiste-t-on au développement d'une catégorie de travailleurs pauvres ? 
Depuis 25 ans, il y a eu une explosion des bas salaires : aujourd'hui, plus d'un salarié sur 6 est à bas salaire (soit environ 90 % du Smic net à temps complet). Et, dans ces bas salaires, la proportion de très bas salaires (environ deux tiers du Smic) a pratiquement doublé. Cela a nourri le développement de la pauvreté laborieuse. Mais ce phénomène traduit un mouvement plus profond de dévalorisation du travail : les revenus de la propriété ont explosé depuis la fin des années 80, et la plupart des salariés n'en ont guère vu la couleur. Mais il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui 6,5 millions de Français vivent avec les minima sociaux, dont le niveau a régressé depuis 25 ans par rapport au niveau de vie moyen...
Comment jugez-vous la proposition de Nicolas Sarkozy qui propose de «travailler plus pour gagner plus» 
Quand des millions de personnes sont au chômage ou en sous-emploi, tout le monde comprend que c'est une supercherie. L'arithmétique élémentaire qui sous-tend ce slogan signifie implicitement qu'il n'y a pas d'autre moyen pour les salariés que de travailler plus pour gagner plus. En clair, la croissance et les gains de productivité ne sont pas pour eux. C'est un projet socialement insoutenable et économiquement inefficace."

Allez à la prochaine!
Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 14:16
Ben voilà un scoop, nous avons retrouver le vrai QG de Sarkozy!

QG De Sarko
demeche.jpg
Il est là bien présent avec tout et des photos explicites comme cela.
Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 19:22
Sarkozy est le sortant.
Il a gouverné pendant 5 ans comme ministre d'été et patron du parti gouvernemental.
Bayrou a soutenu ce gouvernement , votant les principales lois liberticides.
Regardez cette vidéo!

 


Bilan de la droite 2002-maintenant

Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 08:14

Les jeunes socialistes font entrer les personnalités dans la campagne !

Quinconcesmairie BordeauxAusone

Dans la nuit de lundi à mardi, les militants du MJS ont photographié les statues de Bordeaux, qui brandissaient de drôles de panneaux…

Repost 0
Published by La boulange - dans Campagne
commenter cet article